Promotions

Catégories

Nouveaux produits

  • Médaille Justice
    Médaille Justice

    Médaille JusticeOr jaune 18k (750/1000)Poids or : 9,00...

    1 012,00 €

Le Monde des Pierres et des Diamants Certifiés
N’hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone au  09 53 85 65 75 (coût d’un appel local).


Laboratoires et certificats


GIA certificat IGI certificat HRD labo de Gemmologie

Modèles de certificats

 

Les certificats sont émis par un laboratoire indépendant et non pas par les bijoutiers et joaillers.

 

 Certificat diamant certificat-diamant-HRD Certifiact-diamant-IGI certifiact-HRDcertificat

Laboratoires d’expertises renommés:

 

  • GIA (Gemmological Institute of America) Bureaux : Etats-Unis, Italie, Hong Kong, Japon, Corée, Thaïlande, Taïwan, Royaume Uni, Russie, Chine. Site internet : http://www.gia.edu/
  • HRD (Hoge Raad voor Diamant) Bureau : Belgique. Site internet : http://www.hrd.be 
  • IGI (International Gemmological Institute) Bureaux : Belgique, Etats-Unis, Inde, Thaïlande, Japon. Site internet : http://www.igiworldwide.com Site internet version française : http://www.igiworldwide.com/French/index.html
  • L'AGS (American Gem Society) Bureaux : Etats-Unis. Site internet : http://www.agslab.com/
  • Gubelin Laboratoire suisse, valeur internationale, réputé pour les pierres précieuses de couleur.
  • S.S.E.F , C'est le laboratoire de gemmologie suisse, le plus connu pour les pierres précieuses de couleur. Certificat Suisse.
  • GemResearch Swisslab (GRS) : Laboratoire suisse délivre des expertise de pierres précieuses.
  • Gemmological Association of Great Britain : Laboratoire d'expertise des pierres précieuses et fines.
  • European Gemological Laboratory (EGL) : laboratoire d'expertise pour le diamant, délivre des certificats.
  • Centro Informazione e Servizi Gemmologici (CISGEM) : laboratoire d'expertise de pierres précieuses et fines (certificats. Italie).
  • Gemlab : laboratoire d'expertise des pierres précieuses situé au Liechtenstein.
  • American Gem Society Laboratories (AGS) : Laboratoire d'expertise Américain qui délivre uniquement des certificats. USA
  • LFG (Laboratoire Français de Gemmologie). C’est le seul organisme d’état au monde qui contrôle les diamants, perles fines et pierres précieuses ». C'est aussi le plus ancien de tous les laboratoires de gemmologie du monde. Bureau : 2 place de la bourse 75002 Paris. Site internet : http://www.diamants.ccip.fr/
  • Adresse utile :
    ASSOCIATION FRANÇAISE DE GEMMOLOGIE (A.F.G) 7 rue Cadet 75009 PARIS - (01.42.46.78.46 - 01.40.22.09.77)
    COMITE PROFESSIONNEL DE DEVELOPPEMENT DE L’HORLOGERIE, DE LA BIJOUTERIE, DE LA JOAILLERIE ET DE L’ORFEVRERIE (C.P.D.H.B.J.O) 22 avenue Franklin-Roosevelt 75008 PARIS - (01.53.77.29.00 - 01.43.59.02.74)
    COMPAGNIE DES EXPERTS B.J.O.H Près la Cour d’Appel de Paris 58 rue du Louvre 75002 PARIS
    Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris 60-62, Boulevard Saint Michel 75272 PARIS cedex 06 ( 01.40.51.90.00 - 01.43.54.18.98)
    FEDERATION NATIONALE ARTISANALE DES METIERS D’ART ET DE CREATION DU BIJOU DE L’HORLOGERIE (F.N.A.M.A.C) 7 bd du Conflent BP 59912 66962 PERPIGNAN Cedex 9 - (04.68.34.59.34 - 04.68.35.52.05)
    FEDERATION NATIONALE DES CHAMBRES SYNDICALES DES HORLOGERS, BIJOUTIERS JOAILLIERS – ORFEVRES DETAILLANTS ET ARTISANS DE FRANCE (Fédération Nationale HBJO) 249 rue Saint Martin 75003 PARIS - (01.44.54.34.00 - 01.44.54.34.07)
    MUSEUM D’HISTOIRES NATURELLES Jardin des Plantes-57 rue Cuvier 75005 Paris (01 40 79 56 01)
    SYNDICAT SAINT ELOI -Union du Commerce de l’Horlogerie, Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie et Accessoires- 124 boulevard Haussmann 75008 PARIS - (01.44.70.77.97 - 01.44.70.77.96)

Le Matériel de gemmologie

Spectromètre, Microsonde Raman Diffractomètre,

Les différents traitements du diamant :

Le traitement du diamant a pour but d’augmenter la valeur de la pierre. Il modifie donc soit la couleur, soit la pureté, parfois les deux en combinant plusieurs techniques.

Les traitements de la pureté :

Les bains d’acide : Pratique très ancienne et courante qui sert à retirer les impuretés prisonnières dans les fissures de surface. Les diamants sont plongés dans un bain d’acide chaud. Parfois, après le traitement, quelques impuretés restent dans les fissures alors que d’autres sont parfaitement bien nettoyées. Le résultat ainsi obtenu est quasi permanent. Pas de notification nécessaire sur le certificat.

Le forage au laser : L’utilisation du laser et du bain d’acide améliore la pureté du diamant. On perce au laser un trou partant de l’inclusion à la surface de la table afin d’injecter de l’acide dans la cavité et de dissoudre l’inclusion présente. Le traitement est permanent et l’on doit examiner le diamant par le coté afin de pouvoir déceler les petits puits blanchâtres, parfois bouchés de silicone, mais décelables heureusement à la loupe 10X. Les nouveaux traitements au laser réalisent des boyaux non droits et ainsi ressemblent souvent à des fêlures naturelles. La notification n’est pas nécessaire mais lors de la certification d’une pierre, le laboratoire ne manquera pas de faire figurer l’utilisation du procédé dans la rubrique « remarques ».

Le comblement des fractures : Les fractures de surfaces ou des forages au laser peuvent être bouchés par des produits présentant une réfraction voisine de celui du diamant. Après traitement, les fractures n’apparaissent plus à l’œil. Le traitement n’est pas permanent car certains éléments risquent d’endommager les remplissages tels qu’un choc, une exposition violente au soleil assombrissant le remplissage ou une immersion prolongée dans un bain d’acide ou dans une boite à ultrason. L’obligation de déclaration est indispensable et la certification du diamant ainsi traité est interdite.

Les traitements en vue de modifier la couleur :

Le traitement par couche de couleur : La couleur du diamant est modifiée en surface, cette méthode ne présente aucune durabilité. Cette modification qui consiste à colorer la surface du diamant est visible à l’œil nu et, facilement identifiable par un professionnel. Ce procédé est frauduleux et interdit en France Le traitement par la radioactivité : Datant du début du 20ème siècle, ce traitement n’a cessé d’être amélioré. Le diamant irradié par un réacteur nucléaire devient ainsi traité vert ou bleu nuancé. La pierre ensuite chauffée présente une modification de sa couleur proche du jaune à l’orange et du bleu au violet. Le traitement reste durable avec un risque de modification très légère de la couleur lors d’un nouveau chauffage. Cependant, lors d’un chauffage d’une pierre traitée, la couleur peut, dans certain cas, changer faiblement. Ce traitement n’est pas identifiable de façon certaine en laboratoire. Toutefois la fluorescence de la couleur peut être un signe positif du traitement. Lors de la certification, la mention est obligatoire.

Le traitement par haute pression et haute température (HPHT) : Le traitement par haute pression et haute température des diamants brunâtres et jaunâtres permet de modifier leurs structures. Cette technique consiste à chauffer le diamant à 1500C° sous une pression supérieure à 50.000 atm afin d’affiner sa structure cristallographique. Ce procédé présente une durabilité certaine et difficile à déceler en laboratoire. Toutefois, afin de différencier les diamants traités, la société General Electric Company ou Lazar Kaplancette grave sur les rondistes « Bellataire » ou « GEPOL » correspondant à l’appellation commerciale.